Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de NinjaOne.

Remporter un contrat en infogérance : 3 strategies pour vous donner de l’avance face à la concurrence

MSP Live Chat - Conseils pour Remporter Un Contrat en Infogérance - NinjaOne

Remporter un contrat en infogérance : 3 strategies pour vous donner de l’avance face à la concurrence

Nous avons réuni un groupe d’experts du secteur pour notre dernier MSP Live Chat afin de discuter des tactiques de vente et des stratégies de négociation d’un contrat d’infogérance pour les infogéreurs / fournisseurs de services gérés (MSP).

Il existe des dizaines de techniques que les infogéreurs / fournisseurs de services gérés (MSP) peuvent utiliser pour développer des stratégies de succès dans les situations d’appels d’offres. La principale conclusion de notre dernière discussion en direct est qu’il faut savoir marcher sur la corde raide entre l’agilité et la prise de nouvelles opportunités tout en respectant un processus de vente efficace dans toute l’organisation.

Cet exercice d’équilibriste peut causer la perte de nombreux jeunes MSP ; comme l’a très bien dit Alex Farling, Fondateur de Lifecycle Insights, « il y aura toujours quelqu’un qui sera prêt à faire faillite plus rapidement que vous. »

Voici un guide récapitulatif de la discussion en direct et quelques méthodes pour réussir ses ventes, même en situation de concurrence élevée. 

1) Choisissez vos batailles

Certains des scénarios concurrentiels les plus courants ne sont pas concurrentiels du tout – des secteurs verticaux spécifiques comme les marchés publics et les organisations à but non lucratif exigent des offres multiples de la part des fournisseurs. Il y a un peu de chalandise dans ce secteur ; aujourd’hui, de nombreuses organisations dans ce secteur vertical sont également tenues d’obtenir des offres d’un fournisseur appartenant à une femme ou à une minorité. Il se peut qu’une organisation ait déjà choisi son fournisseur de services informatiques avant même que le processus d’appel d’offres  » concurrentiel  » n’ait commencé, alors assurez-vous d’être à l’affût des situations suivantes.

En bref, choisissez judicieusement vos batailles d’appels d’offres et ne tombez pas dans le piège des appels d’offres publics qui finissent par être une course au prix le plus bas.

 

“Pour les appels d’offres, faites un réel effort pour déterminer si le contrat est déjà attribué à une entreprise particulière. N’ayez pas peur de poser des questions qui vous permettront de connaître cette information.”

Photo de Tom Watson

 

– Tom Watson, Conseiller en Chef de la Chaîne chez NinjaOne

 

2) Connaître son ennemi

Toutes les entreprises d’infogérance savent qui sont leurs concurrents locaux. Vous vous devez de développer des sujets de discussion qui montrent la comparaison entre vous et le concurrent A, B ou C sous un angle qui vous est favorable. Cela ne veut pas dire que vous devez être prêt à jeter des pierres (cela passe rarement bien), mais simplement que vous avez une raison convaincante expliquant pourquoi des entreprises, comme celle du prospect avec lequel vous parlez, vous ont finalement choisi.

Les enteprises d’infogérance de grande taille, qui disposent de grandes ressources en matière de vente et de marketing, peuvent même envisager de développer des « battle card » — pour des concurrents spécifiques ou pour des scénarios particuliers. Voici quelques exemples :

  • Sous-offre par un concurrent de niveau de maturité d’excellence opérationnel inférieur
  • Les défis des offres spécifiques à un secteur vertical
  • Recommandations de présentation de vos solutions par rapport aux concurrents  
  • Contradictions rapides et questions pièges (qui jettent un doute sur l’adéquation du concurrent)
  • Remarque : Faîtes attention à ne pas être trop négatif. Sinon, vous risquez de déplaire au prospect.
    • Ex : « Vous ont-ils dit avec combien de clients comme vous ils travaillent ? Il n’y a rien de mal avec les entreprises généralistes, mais nous sommes spécialisés dans votre secteur, et nous connaissons donc intimement les difficultés et les solutions. »
    • Ex : « Est-il important pour vous d’avoir un service adapté spécifiquement à votre entreprise par rapport à un modèle de franchise de type McDonald’s ? »  
  • Présentez des modèles de comparaison avec vos concurrents (battle cards)

Si l’élaboration d’un ensemble de cartes de combat semble trop laborieuse pour votre entreprise d’infogérance, je vous recommande de créer une liste de messages de blocage prêts à l’emploi. Dans les situations de concurrence, cela peut aider votre équipe de vente à répondre rapidement aux questions défavorables induites par la concurrence. Ils peuvent aussi vous aider à être celui qui pose des pièges pour vos concurrents locaux.

 

« Si vous présentez en premier, vous avez l’opportunité de créer des obstacles pour les autres. Vous savez ce que vous voulez. Et vous savez où vous excellez vraiment, où vous dépassez vos concurrents locaux, et où vous pouvez les battre. Vous pouvez donc leur laisser un petit piège, et quand vous reviendrez en dernier, vous pourrez leur demander comment ils se sont débrouillés face à cette question. »

Alex Farling

 

— Alex Farling, Fondateur de Lifecycle Insights

 

3) Évitez la course au prix le plus bas

Il peut être frustrant d’avoir à faire face à des prospects qui font le tour de votre devis/proposition, mais il existe des leviers que vous pouvez utiliser pour remettre le processus sur les rails. 

Quels sont vos leviers?

  • Définissez les attentes du nouveau client potentiel en fonction de votre cycle de vente. 
  • Faire conclure la proposition avec une offre incitative (ex : déduire le coût du premier mois s’ils signent) 
  • Soulignez au prospect le fait que votre proposition ne sera pas comparable à celle de vos concurrents. 
  • Si possible, essayez d’être le dernier à présenter.
  • Si vous avez l’impression que les choses deviennent compliquées, prenez une citation de Shark Tank : je dois savoir maintenant, ou je me retire.

 

Par-dessus tout, connaissez vos coûts et votre limite. Si l’accord tombe en dessous de votre seuil de confort en termes de marge, n’ayez pas peur de faire savoir au prospect que vos coûts sont vos coûts et que vous ne pouvez pas lui fournir un service sûr et de qualité à ce stade.

 

« Si vous connaissez vos coûts pendant la négociation d’un accord et qu’ils poussent trop loin, une fois que vous avez réduit les prix, vous vous retirez. Il faut être prêt à se retirer d’une affaire à tout moment, mentalement et émotionnellement. »

Georg Dauterman

 

— Georg Dauterman, Directeur de Valiant Technology

 

Besoin d’aide pour déterminer vos coûts réels ? Téléchargez gratuitement notre Calculateur de Tarification pour MSP.

calculateur de tarification MSP fournisseur de services gérés

 

Comment prévenir les situations de concurrence ?

Le fait de disposer d’un processus de vente bien défini peut vous aider à éviter une course au prix le plus bas ainsi qu’une situation concurrentielle. Selon Alex, si vous avez bien fait votre travail en vous assurant que les prospects sont qualifiés, en comprenant compte leurs besoins, en transmettant votre valeur et en convenant d’un budget, les prospects n’auront souvent aucune raison de compliquer le processus en faisant appel à un concurrent. 

Alors comment faire pour accomplir tout cela ? Nous avons fait équipe avec Alex pour créer notre nouveau Guide et Check-lists du Processus de Vente pour les MSP  qui vous aidera à mettre en place votre propre cadence de vente et vos flux de travail..

L’avantage de ce guide est qu’il contient une check-list pour chaque partie du processus de vente que nous avons décrit, depuis l’appel d’introduction jusqu’à la présentation de la proposition finale et enfin la conclusion de l’accord.

Voici un aperçu qui aborde ce sujet : 

“Après tout, lorsque nous échouons, nous devrions être en mesure d’identifier quelque chose à ajouter à notre liste de choses à ne plus faire. Lorsque nous réussissons, nous devrions être en mesure d’identifier quelque chose à ajouter à notre liste de choses à faire. Si nous ne réalisons jamais deux fois le même processus de vente, les chances d’apporter une quelconque forme d’amélioration continue disparaissent. » 

Alex Farling

 

Alex Farling, Responsable de l’expérience client chez Lifecycle Insights

Téléchargez votre exemplaire gratuit de notre Guide et Check-lists du Processus de Vente pour les MSP pour commencer à formaliser et à améliorer vos propres méthodes de vente.

Des ressources supplémentaires pour vous aider à conclure davantage de ventes 

Pour une discussion plus détaillée sur la manière de remporter un contrat en infogérance et de développer un processus de vente solide pour votre activité informatique, consultez les documents suivants : 

Remarque : Nos MSP Live Chat sont encore mieux en direct ! Découvrez quand nous organiserons notre prochaine rencontre et participez à la conversation.

Étapes suivantes

La création d'une équipe informatique efficace et performante nécessite une solution centralisée qui agit en tant qu'outil principal de prestation de services. NinjaOne permet aux équipes informatiques de surveiller, gérer, sécuriser et prendre en charge tous leurs appareils, où qu'ils se trouvent, sans avoir besoin d'une infrastructure complexe sur site.

Pour en savoir plus sur la NinjaOne Endpoint Management, proftez d'une démonstration, oud'un essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier les opérations informatiques.

Termes et conditions NinjaOne

En cliquant sur le bouton « J’accepte » ci-dessous, vous indiquez que vous acceptez les termes juridiques suivants ainsi que nos conditions d’utilisation:

  • Droits de propriété: NinjaOne possède et continuera de posséder tous les droits, titres et intérêts relatifs au script (y compris les droits d’auteur). NinjaOne vous accorde une licence limitée pour l’utilisation du script conformément à ces conditions légales.
  • Limitation de l’utilisation: Les scripts ne peuvent être utilisés qu’à des fins personnelles ou professionnelles internes légitimes et ne peuvent être partagés avec d’autres entités.
  • Interdiction de publication: Vous n’êtes en aucun cas autorisé à publier le script dans une bibliothèque de scripts appartenant à, ou sous le contrôle d’un autre fournisseur de logiciels.
  • Clause de non-responsabilité: Le texte est fourni « tel quel » et « tel que disponible », sans garantie d’aucune sorte. NinjaOne ne promet ni ne garantit que le script sera exempt de défauts ou qu’il répondra à vos besoins ou attentes particulières.
  • Acceptation des risques: L’utilisation du script est sous votre propre responsabilité. Vous reconnaissez qu’il existe certains risques inhérents à l’utilisation du script, et vous comprenez et assumez chacun de ces risques.
  • Renonciation et exonération de responsabilité: Vous ne tiendrez pas NinjaOne pour responsable des conséquences négatives ou involontaires résultant de votre utilisation du script, et vous renoncez à tout droit ou recours légal ou équitable que vous pourriez avoir contre NinjaOne en rapport avec votre utilisation du script.
  • EULA: Si vous êtes un client de NinjaOne, votre utilisation du script est soumise au contrat de licence d’utilisateur final qui vous est applicable (End User License Agreement (EULA)).