Qu’est-ce qu’une attaque par déni de service (DoS) ?

Les cyberattaques sont des menaces inévitables désormais indissociables du contexte numérique actuel. Parmi elles, l’attaque par déni de service, ou attaque DoS. Les attaques par déni de service sont l’une des tactiques les plus courantes utilisées pour perturber les services essentiels ou même causer des pertes financières.

Qu’est-ce qu’une attaque DoS ?

Une attaque par déni de service, ou attaque DoS, est une forme de cyberattaque contre des appareils, des systèmes d’information ou un réseau qui vise à paralyser les opérations normales en submergeant la cible d’un flot de requêtes ou de trafic, la rendant indisponible pour les utilisateurs légitimes.

Comment fonctionne une attaque par déni de service ?

La suite des protocoles TCP/IP, abréviation de Transmission Control Protocol/Internet Protocol, est un ensemble de règles qui définissent la manière dont les données sont transmises sur internet. Ces protocoles garantissent une communication organisée et efficace des données entre les appareils. Les attaques DoS exploitent ces protocoles TCP/IP en submergeant le système cible de requêtes ou de données, perturbant ainsi le flux normal de la communication.

Impact des attaques DoS

Les attaques par déni de service peuvent avoir de nombreuses implications problématiques pour le système qu’elles visent :

1. Perturbation du service

Lorsqu’un système est inondé de requêtes provenant d’acteurs malveillants à la suite d’une attaque par déni de service, il peut être submergé. Cela entraîne des périodes d’inactivité non désirés, empêchant les utilisateurs légitimes d’accéder au service.

2. Pertes financières

Les périodes d’inactivité causées par les attaques DoS peuvent se traduire par des pertes de revenus importantes. Si les utilisateurs légitimes ne peuvent pas accéder à un service en raison d’une panne provoquée par une attaque DoS, cela les empêche de s’engager dans des activités qui génèrent des revenus pour l’entreprise attaquée.

3. Atteinte à la réputation

Les attaques DoS réussies peuvent facilement se traduire par une vulnérabilité et une fragilité du système informatique d’une entreprise. Cela peut entraîner une perte de confiance de la part des clients, qui craignent que l’entreprise ne puisse pas protéger leurs données, ce qui pourrait nuire à la réputation de l’entreprise.

4. Gaspillage de ressources

Les attaques DoS perturbent le déroulement normal des opérations informatiques et obligent les entreprises à allouer des ressources pour gérer les cyberattaques. Elles peuvent également amener une entreprise à abandonner temporairement des domaines plus critiques des opérations informatiques.

DoS et DDoS

Les attaques par déni de service (DoS) et les attaques par déni de service distribué (DDoS) visent toutes deux à perturber un système en le surchargeant de trafic ou de données. La principale différence réside dans la source de l’attaque. Une attaque par déni de service provient d’une source unique, par exemple un seul ordinateur.

En revanche, une attaque DDoS peut provenir de plusieurs appareils compromis. Ce type d’attaque utilise souvent un réseau d’ordinateurs piratés appelé « botnet » pour exécuter l’attaque. Les attaques DDoS sont plus sophistiquées et peuvent représenter des menaces plus importantes qu’une attaque DoS en raison de leur capacité à lancer des attaques en utilisant des volumes de trafic massifs.

Conclusion

Les attaques DoS sont des cyberattaques lancées par de acteurs malveillants pour paralyser des appareils, des systèmes d’information ou des réseaux en les surchargeant de trafic ou de données. Comprendre le fonctionnement des attaques DoS peut aider le département informatique ou le fournisseur de services d’une entreprise à maintenir les bonnes pratiques en matière de cybersécurité, à mettre en place une défense, à identifier les attaques DoS et à créer un plan de réponse et de récupération afin de prévenir de telles attaques à l’avenir.

Pour aller plus loin

Créer une équipe informatique efficace et performante nécessite une solution centralisée qui soit l’outil principal pour fournir vos services. NinjaOne permet aux équipes informatiques de surveiller, gérer, sécuriser et prendre en charge tous les appareils, où qu’ils soient, sans avoir besoin d’une infrastructure complexe sur site.

Pour en savoir plus sur NinjaOne Endpoint Management, participez à une visite guidée ou commencez votre essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Qu’est-ce qu’une fuite de données ?

Qu’est-ce qu’un VPN (réseau privé virtuel) ?

Qu’est-ce que la gestion des risques informatiques ?

Qu’est-ce qu’une menace interne ? Définition et types

Qu’est-ce qu’un contrôleur de domaine ?

Qu’est-ce que le renseignement sur les cybermenaces (Cyber Threat Intelligence (CTI))?

Qu’est-ce qu’une liste de contrôle d’accès (Access Control List (ACL)) ?

Qu’est-ce qu’une menace persistante avancée (Advanced Persistent Threat (APT)) ?

Qu’est-ce que la gestion de la conformité ? Définition et importance

Qu’est-ce que la VMDR ?

Qu’est-ce que la cryptographie ?

Qu’est-ce qu’un pare-feu en tant que service (FWaaS) ?

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier vos opérations informatiques

Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de NinjaOne.

Commencez un essai gratuit du logiciel de gestion des terminaux classé N°1 sur G2

Pas de carte de crédit requise, accès complet à toutes les fonctionnalités.