Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de NinjaOne.

La solution face à la multiplication excessive des outils informatiques et des fournisseurs

,
Meilleur Outil de Surveillance de Machine Virtuelle Hyper-V ou VMWare - NinjaOne

« Juste un outil de plus… où est le mal ? »

Comme les entreprises MSP et d’infogérance ont tendance à être technophiles, nous pouvons parfois être amenés à nous laisser séduire par la « solution la plus récente et la plus tendance ». Si cette situation n’est pas catastrophique en soi, l’idée  « juste un dernier outil » est rarement respectée et ses dangers sont grands.

Si l’on met de côté les effets secondaires évidents comme la confusion pour les employés et les coûts, il y a plusieurs autres inconvénients liés à l’utilisation d’une énorme stack technique. Dans cet article, nous allons aborder en profondeur le problème de la multiplication des outils informatiques :

Les points abordés dans cet article :

  • Aperçu sur les stack techniques
  • Les risques liés à l’utilisation d’un grand nombre d’outils informatiques
  • Comment éviter la multiplication excessive des outils et des fournisseurs ?
  • L’utilisation d’outils SaaS pour réduire le nombre d’outils MSP dans votre stack

La stack technique des entreprises MSP et d’infogérance

Toute entreprise de services gérés doit mettre en place la bonne stack technique. Certains des outils d’une stack sont des produits de base assez simples pour les entreprises MSP et d’infogérance. Jetons un coup d’œil à certains des outils les plus essentiels qui permettent à une entreprise MSP ou d’infogérance de fonctionner aussi efficacement que possible.

  • Surveillance et gestion à distance (RMM)

Les outils de surveillance et de gestion à distance (RMM) sont le nerf de la guerre pour la plupart des entreprises MSP et d’infogérance. Ces outils vous permettent de vous connecter aux systèmes de vos clients et de les gérer à distance. Grâce à cet outil, les entreprises MSP et d’infogérance peuvent travailler efficacement tout en éliminant la nécessité de se rendre chez leurs clients. On peut affirmer que l’ensemble du secteur de l’informatique externalisée ne serait pas ce qu’il est sans le RMM.

En outre, de nombreux outils de RMM comprennent également des fonctions d’automatisation qui rationalisent les tâches de routine et exploitent pleinement l’utilisation des intégrations avec d’autres solutions de votre stack technique. Cela permet à un outil comme NinjaOne de devenir un tableau de bord centralisé pour toutes les opérations des entreprises MSP et des entreprises d’infogérance.

  • Automatisation des services professionnels (PSA)

Les outils PSA sont équivalents aux outils de RMM, mais pour les opérations commerciales. Ces outils sont conçus pour faciliter des tâches telles que la gestion des clients, le ticketing, la facturation et l’établissement de rapports. Il est difficile d’imaginer pouvoir gérer une entreprise MSP ou d’infogérance sans un outil de PSA.

  • Gestion de la relation client (CRM)

Un outil de gestion de la relation client (Customer Relationship Management) est utilisé pour suivre les relations commerciales et la gestion des comptes client à tous les stades. Ils sont essentiels à l’élaboration des processus d’interaction des entreprises MSP ou d’infogérance avec leurs clients et les prospects, et sont donc souvent indispensables à l’aspect commercial et marketing de ces entreprises.

  • Bureau à distance

Les outils d’accès à distance sont parfois utilisés pour compléter les outils RMM, en vous permettant de vous connecter à distance aux systèmes des appareils et aux serveurs. Les outils de bureau à distance sont généralement utilisés lorsque l’entreprise MSP ou d’infogérance a besoin d’un accès rapide et simple à l’appareil d’un client sans disposer de toutes les fonctionnalités offertes par le RMM.

  • Plan de reprise d’activité (PRA)

La plupart des entreprises MSP et d’infogérance proposent des services de plan de reprise d’activité (PRA), surtout à l’heure où les ransomwares représentent une grande menace. Le PRA fait définitivement partie de la liste des outils indispensables pour les entreprises MSP et d’infogérance.

  • Logiciel de documentation

Bien que certaines entreprises fonctionnent sans outils spéciaux pour documenter les processus et les systèmes, cela n’est vraiment pas recommandé. La documentation garantit la cohérence, une meilleure prestation de services et vous aide à éviter les situations dans lesquelles les informations importantes ne parviennent pas à tous les membres de votre équipe.

  • Stack de cybersécurité

Les stacks techniques de cybersécurité constituent leur propre sous-catégorie au sein de la stack général. Cela inclut tout ce que vous utilisez pour protéger les systèmes et les données des clients de votre entreprise MSP ou d’infogérance. Les outils les plus courants que vous trouverez dans une pile de sécurité sont la protection du courrier électronique, le pare-feu, la protection des terminaux, le filtrage DNS, l’antivirus et les solutions de gestion des menaces.

Les risques liés à l’utilisation d’ un grand nombre d’outils en tant qu’entreprise MSP ou d’infogérance

Maintenant que nous avons passé en revue les éléments essentiels les plus courants d’une stack technique, il est temps d’examiner le problème. Je suis prêt à parier que la plupart des entreprises MSP qui lisent ceci ont (ou ont utilisé) beaucoup plus d’outils que ceux de la liste ci-dessus. Quels problèmes ce genre de surcharge technologique peut-il entraîner ?

  • Augmentation de votre surface d’exposition aux attaques 

Il s’agit d’un sujet important pour le monde dans lequel nous vivons actuellement. Les acteurs malveillants s’en prennent activement aux entreprises MSP et d’infogérance, ce qui signifie que les attaques de la chaîne d’approvisionnement visant leurs outils ne vont faire qu’augmenter.

Nous ne disons pas que chaque outil que vous ajoutez revient à ouvrir une porte pour les pirates informatiques, mais votre surface d’exposition aux attaques s’étend à mesure que vous intégrez des outils à votre réseau ou à vos clients. Compte tenu de ce qui est en jeu, les entreprises MSP et d’infogérance sont conseillées de minimiser ces surfaces d’attaque dans la mesure du possible.

Dans de nombreux cas, cela signifie retirer un outil rarement ou jamais utilisé. Il peut également s’agir d’éliminer les outils superflus, en utilisant les fonctionnalités d’autres solutions que vous utilisez déjà. Sinon, cela signifie qu’il faut évaluer soigneusement l’ampleur du besoin d’ajouter un nouvel outil.

  • Augmentation des coûts liés aux logiciels

 C’est le plus évident, vraiment. Chaque outil a un coût, et ce coût est soit répercuté sur vos clients, soit il réduit vos marges. Quoi qu’il en soit, minimiser les frais généraux est toujours une bonne stratégie.

Certains outils sont tellement nécessaires que leur coût est naturellement justifié, tandis que d’autres ne sont tout simplement pas à la hauteur en termes de valeur. C’est à vous d’évaluer cet équilibre et de vous assurer que ces outils supplémentaires ne nuisent pas à la croissance et au succès financier de votre entreprise MSP ou d’infogérance.

  • Augmentation du coût des activités

Très peu d’outils ne nécessite aucune intervention. Même les outils qui font un usage intensif de l’automatisation doivent encore être déployés, configurés et surveillés. Plus il y a d’outils en jeu, plus il y a de temps consacré à leur utilisation (et au maintien de leur fonctionnement).

  • Nécessité accrue de formation

Plus d’outils signifie plus de formation. Dans certains cas, cela signifie que vos clients doivent être informés de la façon d’utiliser un certain outil, et pas seulement vos ingénieurs. Quoi qu’il en soit, l’ajout d’outils peut souvent entraîner une augmentation des coûts de main-d’œuvre en interne ou du temps consacré à la formation des utilisateurs.

  • Plus grande complexité de votre environnement

Il s’agit d’un élément un peu large car il implique tous les points ci-dessus. En d’autres termes, plus de choses qui doivent a) être payées, b) être entretenues et c) être utilisées. Cela signifie également que davantage de choses peuvent mal tourner. La complexité a tendance à être l’ennemi de la productivité et de l’efficacité, de sorte que la réduction ou la consolidation des outils est une bien meilleure option que de succomber à la surcharge d’outils.

Comment éviter la prolifération des outils informatiques

Comment éviter les risques décrits ci-dessus ? Voyons comment atténuer les pièges du suroutillage :

  1. Définissez vos objectifs et vos clients idéaux
    L’étalement des outils peut provenir d’un désir d’être tout ce dont tout le monde à besoin. Plus vous ciblez de secteurs et de situations, plus vous aurez besoin d’outils. Si vous définissez clairement votre champ d’action, votre client idéal et les objectifs de votre entreprise, vous pourrez décider quels outils sont absolument nécessaires.
  2. Essayez le calculateur NinjaOne de tarification pour les entreprises MSP et d’infogérance
    NinjaOne dispose d’un excellent calculateur de tarification que vous pouvez utiliser pour déterminer l’impact des outils dans vos finances. Utilisez ce calculateur pour déterminer quels outils pourraient réduire vos marges sans apporter beaucoup de valeur en contrepartie. De plus, vous devriez utiliser cette calculatrice avant chaque audit afin de bien comprendre les profits et les pertes pour chaque client.
  3. Évaluez la situation dans son ensemble
    Examinez vos outils dans l’ensemble de votre entreprise, et pas seulement dans le cadre d’un cas d’utilisation spécifique. Parfois, vous trouverez un outil peu utilisé et qui peut être supprimé et remplacé par une intégration ou un complément à un outil que vous utilisez souvent.
  4. Définir clairement votre stratégie de cybersécurité
    L’engorgement des outils de cybersécurité peut survenir assez rapidement si vous essayez de couvrir toutes les éventualités possibles pour chaque situation théorique. Examinez vos besoins en matière de cybersécurité d’un point de vue pratique, en tenant compte des besoins réels de vos clients. Encore une fois, c’est une situation où la connaissance de votre client cible idéal est utile.
  5. Vérifiez régulièrement vos outils
    Ne laissez pas le suroutillage vous faire de surprises. Vérifiez votre stack technique au moins tous les six mois pour identifier les outils qui ne font pas le poids. Il n’y a aucune raison de continuer à payer pour une solution que vous n’utilisez pas ou peu.
  6. Consolidez grâce à une plateforme SaaS
    Les plateformes tout-en-un comme NinjaOne sont un excellent moyen d’éliminer les outils superflus et de consolider les fonctions essentielles dans une plateforme centralisée. Cela permet non seulement de réduire les coûts et la complexité, mais aussi de vous faciliter la gestion. Essayez NinjaOne !
  7. Misez sur votre capital humain
    Qui connaît mieux la valeur des outils que vous utilisez que les personnes qui les utilisent quotidiennement ? Impliquez votre équipe dans le processus d’évaluation et laissez leur expérience quotidienne guider votre mission pour résoudre le problème de la multiplication excessive des outils informatiques.
  8. Gérez les relations avec les fournisseurs
    La gestion des fournisseurs est essentielle à toutes les opérations des entreprises MSP et d’infogérance, et c’est un élément précieux pour éviter le problème de la surchage d’outils informatiques. D’une façon générale, cela fait partie de la gestion globale des actifs et des évaluations associées (qui devraient avoir lieu régulièrement). Plus précisément, il peut être utile de discuter avec vos fournisseurs des possibilités d’intégration ou de consolidation de leurs solutions.

Conclusion

Avoir un fonctionnement simple et sans accroc est un objectif fantastique pour toute entreprise MSP ou d’infogérance. Parfois, ce désir est en contradiction avec votre besoin d’outils et de solutions. Au fil du temps, une stack technique peut devenir un véritable amas de technologies, au lieu d’outils ordonnés et logiques fonctionnant ensemble, vous vous retrouvez avec une pile d’outils qui ne s’accordent pas et qui, parfois, ne sont même pas utilisés. Les coûts et l’utilisation des ressources augmentent, mais la valeur diminue.

Entreprises MSP et d’infogérance, réveillez-vous ! En identifiant vos objectifs et en comprenant les besoins de votre client idéal, vous pouvez mieux planifier votre stack technique et éviter de vous suréquiper. En outre, vous pouvez utiliser des solutions telles que NinjaOne pour consolider de nombreuses fonctions essentielles aux entreprises MSP ou d’infogérance, via une seule plateforme facile à gérer. En centralisant les aspects les plus importants de votre travail, vous pouvez bénéficier d’une meilleure productivité et d’une diminution des coûts.

Pourquoi NinjaOne ?

NinjaOne est une plateforme de surveillance et de gestion à distance puissante et facile à utiliser qui affiche, sur un seul panneau de contrôle centralisé, tous les terminaux d’une entreprise, et qui fournit tous les outils dont les équipes informatiques ont besoin pour améliorer l’activité de l’entreprise.

Notre plateforme simplifie et automatise les tâches du quotidien réalisées par les fournisseurs de services gérés et les professionnels de l’informatique afin qu’ils puissent se concentrer sur des services complexes et permettant de créer de la valeur, sur les relations avec les utilisateurs finaux et sur les projets stratégiques. Essayez NinjaOne !

 

Pour aller plus loin

Pour créer une équipe informatique efficace et performante, il est essentiel d’avoir une solution centralisée qui joue le rôle de noyau principal pour vos services. NinjaOne permet aux équipes informatiques de surveiller, gérer, sécuriser et prendre en charge tous les appareils, où qu’ils soient, sans avoir besoin d’une infrastructure complexe sur site.

Pour en savoir plus sur NinjaOneEndpoint Management, participez à unevisite guidée sur , ou profitez d’un essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier les opérations informatiques.

Termes et conditions NinjaOne

En cliquant sur le bouton « J’accepte » ci-dessous, vous indiquez que vous acceptez les termes juridiques suivants ainsi que nos conditions d’utilisation:

  • Droits de propriété: NinjaOne possède et continuera de posséder tous les droits, titres et intérêts relatifs au script (y compris les droits d’auteur). NinjaOne vous accorde une licence limitée pour l’utilisation du script conformément à ces conditions légales.
  • Limitation de l’utilisation: Les scripts ne peuvent être utilisés qu’à des fins personnelles ou professionnelles internes légitimes et ne peuvent être partagés avec d’autres entités.
  • Interdiction de publication: Vous n’êtes en aucun cas autorisé à publier le script dans une bibliothèque de scripts appartenant à, ou sous le contrôle d’un autre fournisseur de logiciels.
  • Clause de non-responsabilité: Le texte est fourni « tel quel » et « tel que disponible », sans garantie d’aucune sorte. NinjaOne ne promet ni ne garantit que le script sera exempt de défauts ou qu’il répondra à vos besoins ou attentes particulières.
  • Acceptation des risques: L’utilisation du script est sous votre propre responsabilité. Vous reconnaissez qu’il existe certains risques inhérents à l’utilisation du script, et vous comprenez et assumez chacun de ces risques.
  • Renonciation et exonération de responsabilité: Vous ne tiendrez pas NinjaOne pour responsable des conséquences négatives ou involontaires résultant de votre utilisation du script, et vous renoncez à tout droit ou recours légal ou équitable que vous pourriez avoir contre NinjaOne en rapport avec votre utilisation du script.
  • EULA: Si vous êtes un client de NinjaOne, votre utilisation du script est soumise au contrat de licence d’utilisateur final qui vous est applicable (End User License Agreement (EULA)).