Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

Qu’est-ce qu’une requête de base de données ?

Une requête de base de données est un élément essentiel au bon fonctionnement des bases de données, qui permet aux utilisateurs d’extraire, de manipuler et d’analyser les données de façon efficace. Cet article vise à faire la lumière sur ce qu’est une requête de base de données, les langages couramment utilisés pour les écrire, les types de requêtes et quelques exemples pratiques.

Qu’est-ce qu’une requête de base de données ?

Une requête de base de données peut être définie comme une demande de données provenant d’une base de données. Elle est généralement exprimée dans un langage d’interrogation structuré tel que SQL. Une requête de base de données peut être une requête de sélection ou une requête d’action. La première est utilisée pour extraire de la base de données les données qui correspondent aux paramètres définis par l’utilisateur. La seconde en revanche, invite à effectuer une action particulière sur les données, comme la mise à jour, l’insertion ou la suppression de données.

Langages courants de requête

  1. SQL (Structured Query Language) : SQL est l’un des langages de requête les plus utilisés. Il est conçu pour gérer les données contenues dans un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR).
  2. QBE (Query By Example) : Il s’agit d’un langage d’interrogation visuel pour les bases de données relationnelles. Au lieu d’écrire du code, l’utilisateur indique un exemple des données qu’il recherche.
  3. DMX (Data Mining Extensions) : DMX est un langage pour les modèles d’exploration de données. Il permet aux utilisateurs de créer et de gérer des modèles d’exploration de données au sein d’une base de données.
  4. MDX (Multidimensional Expressions): MDX est utilisé pour les bases de données OLAP (Online Analytical Processing). Il permet aux utilisateurs de composer des requêtes pour extraire des données de bases de données multidimensionnelles.

Types de requêtes

Requêtes de sélection

Les requêtes de sélection, souvent considérées comme le type de requête le plus couramment utilisé, sont employées pour extraire des données des bases de données. Dans une requête de sélection, les critères sont spécifiés par les utilisateurs pour définir les informations précises requises de la base de données. Le résultat d’une requête de sélection est un nouveau tableau, également appelé « jeu de résultats », composé de lignes répondant aux critères spécifiés.

Requêtes d’action

Les requêtes d’action, contrairement aux requêtes de sélection, sont utilisées non seulement pour extraire des données, mais aussi pour effectuer diverses actions sur les données de la base de données. Il existe quatre types de requêtes d’action :

  • Les requêtes de mise à jour permettent de modifier plusieurs enregistrements en une seule opération, sur la base de critères spécifiques.
  • Les requêtes d’ajout ajoutent des enregistrements d’une ou plusieurs tables à une autre table.
  • Les requêtes de suppression suppriment des enregistrements d’une ou de plusieurs tables d’une base de données.
  • Les requêtes de création de table créent une nouvelle table à partir des enregistrements d’une ou plusieurs tables existantes.

Requêtes de paramètres

Les requêtes paramétrées sont conçues pour demander des données spécifiques à chaque fois qu’elles sont exécutées, ce qui les rend naturellement dynamiques. La valeur introduite par l’utilisateur devient le critère de recherche des données. 

Requêtes d’agrégation

Les requêtes d’agrégation, également connues sous le nom de requêtes de synthèse ou de totalisation, renvoient une valeur calculée et dérivée des valeurs de plusieurs lignes et sont souvent utilisées en conjonction avec des instructions de regroupement. Elles peuvent fournir des informations précieuses sur de grands volumes de données en effectuant des calculs tels que le décompte, la somme, la moyenne, le minimum (pour la plus petite valeur) et le maximum (pour la plus grande valeur). 

Requêtes croisées

Les requêtes de tableau croisé, également connues sous le nom de requêtes matricielles, affichent des valeurs résumées (sommes, comptages et moyennes) à partir d’un champ d’un tableau et les regroupent en fonction d’un ensemble de données énumérées dans la partie gauche de la feuille de données et d’un autre ensemble de données énumérées dans la partie supérieure de la feuille de données.

Exemples de requêtes

  1. Requête SQL : SELECT * FROM Employees WHERE Salary > 50000 ; Cette requête SQL sélectionne tous les champs de la table « Employés » dont le salaire est supérieur à 50000.
  2. Requête SQL de mise à jour : UPDATE Employees SET Salary = 60000 WHERE EmployeeID = 1 ; Cette requête SQL met à jour le salaire de l’employé ayant l’ID 1 à 60000.

Conclusion

Les requêtes de base de données sont essentielles à la gestion et à l’exploitation des bases de données. Elles constituent un moyen flexible d’interagir avec les données stockées, offrant diverses fonctionnalités, de la simple recherche de données à leur manipulation complexe. La compréhension des requêtes de base de données est fondamentale pour toute personne travaillant avec des bases de données, car elles constituent le pilier de toute opération de base de données. La connaissance des langages courants et des types de requêtes permet de travailler efficacement avec n’importe quel système de base de données.

Étapes suivantes

La création d'une équipe informatique efficace et performante nécessite une solution centralisée qui agit en tant qu'outil principal de prestation de services. NinjaOne permet aux équipes informatiques de surveiller, gérer, sécuriser et prendre en charge tous leurs appareils, où qu'ils se trouvent, sans avoir besoin d'une infrastructure complexe sur site.

Pour en savoir plus sur la NinjaOne Endpoint Management, proftez d'une démonstration, oud'un essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier vos opérations informatiques