Comment sécuriser vos données sur le cloud

Bannière de sécurité du cloud

Nous sommes entrés dans une ère où les disques durs deviennent moins importants que la vitesse de transfert des données, la synchronisation et le stockage à distance. De plus en plus d’utilisateurs finaux sauvegardent leurs fichiers sur le cloud pour des raisons de commodité, de sécurité et de réduction des coûts.

Cependant, certaines personnes ont encore des inquiétudes concernant l’informatique dématérialisée, notamment en matière de sécurité. Quel est le niveau de sécurité des fichiers stockés à des centaines ou des milliers de kilomètres, sur le matériel d’une autre entreprise ? En raison de ces préoccupations, la protection des données du cloud, les menaces de sécurité, les pannes et les violations potentielles des données sur le cloud sont le sujet de nombreuses discussions.

La réalité est que les données stockées sur le cloud sont probablement plus sûres que les fichiers, images, documents et vidéos stockés sur votre propre matériel. Votre sécurité peut être encore mieux assurée en suivant quelques bonnes pratiques pour le stockage de données sur le cloud.

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article.

Les points abordés dans cet article :

  • Qu’est-ce que les données du cloud ?
  • Quelle est le niveau de sécurité des données du cloud ?
  • Pourquoi un cloud sécurisé est important
  • Conseils pour sécuriser les données du cloud
  • Maintenir un cloud sécurisé pour vous et vos clients

Qu’est-ce que les données du cloud ?

En termes simples, le « nuage » désigne tout type de logiciel ou de service fourni par le biais d’une connexion internet plutôt que d’être hébergé sur votre ordinateur ou appareil personnel. La plupart des utilisateurs finaux connaissent ce concept en ayant utilisé Dropbox, MS OneDrive, Google Docs ou même Netflix.

Grâce aux services cloud, les utilisateurs peuvent accéder à ces fichiers à tout moment en utilisant un appareil connecté à l’internet. Les documents peuvent être facilement partagés entre les appareils. Les fichiers sont accessibles de n’importe où. De nombreux appareils photo numériques modernes transfèrent même automatiquement les photos dans un espace de stockage cloud afin qu’elles puissent être consultées à partir d’un téléphone ou d’un ordinateur portable immédiatement après leur prise.

Il existe sur le marché de nombreux fournisseurs de services cloud populaires, spécialisés dans le stockage de données à grande échelle et l’infrastructure cloud. Parmi les principaux acteurs figurent des noms familiers comme Google Cloud Platform, Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure.

Quel est le niveau de sécurité des données du cloud ?

Dans la plupart des cas, le cloud est aussi sûr, voire plus sûr que votre propre disque dur, votre serveur physique ou votre centre de données. Tant que le fournisseur de services cloud a adopté une stratégie de cybersécurité complète et robuste, spécifiquement conçue pour se protéger contre les risques et les menaces, le cloud moderne est extrêmement sûr et fiable.

Cette vérité crée un petit problème. De nombreuses entreprises n’ont pas réalisé que les anciennes solutions de sécurité et les mesures prises avant le passage au cloud computing ne suffisent pas à les protéger lorsqu’elles ont migré, même partiellement, vers le cloud. Comme vous pouvez vous y attendre, la plan de sécurité doit être mis à jour pour répondre aux exigences de cet environnement spécifique.

Il est également important de se rappeler que le fournisseur de services cloud n’est que partiellement responsable de la sécurité des données. La sécurité du cloud relève d’un modèle de responsabilité partagée, ce qui signifie que la sécurité des données du cloud incombe à la fois au fournisseur de services cloud (FSC) et à ses clients.

Risques liés à la sécurité du cloud

Les avantages du cloud sont indéniables, mais il y a des défis à relever. Il est important de connaître les risques encourus par les entreprises qui ne prennent pas les mesures de sécurité appropriées :

Violations de données

Les violations de données sur le cloud sont exécutées différemment de celles visant le matériel local. Alors que les attaques traditionnelles font un usage intensif de logiciels malveillants, les attaquants du cloud computing exploitent les mauvaises configurations, les contrôles d’accès, les identifiants volés et les vulnérabilités logicielles pour accéder aux données.

Mauvaises configurations

La principale vulnérabilité dans un environnement cloud provient de comptes et de logiciels mal configurés. Les mauvaises configurations peuvent entraîner des privilèges superflus sur les comptes, une journalisation insuffisante et d’autres failles de sécurité qui peuvent être facilement exploitées.

API non sécurisées

Les utilisateurs finaux et les entreprises utilisent souvent les API pour connecter des services et transférer des données entre des entités, même s’il s’agit d’applications ou d’entreprises complètement différentes. Les API étant conçues pour extraire et transmettre des données, les modifications apportées aux politiques ou aux niveaux de privilèges peuvent accroître le risque d’accès non autorisé.

Gestion des accès privilégiés

Les entreprises qui utilisent le cloud ne doivent pas conserver les contrôles d’accès par défaut de leurs fournisseurs de services cloud. Cela est particulièrement gênant dans un environnement multi-cloud ou hybride. Les menaces internes ne doivent jamais être sous-estimées, et les utilisateurs disposant d’un accès privilégié peuvent faire beaucoup de dégâts.

8 conseils pour sécuriser les données du cloud

Quelles mesures devez-vous prendre si vous êtes partiellement responsable de la sécurité de vos données stockées sur le cloud ? Ces conseils et bonnes pratiques vous aideront à préserver la sécurité de vos informations :

1) Utilisez le cryptage

Une première étape intelligente dans la protection du cloud consiste à utiliser un service de cloud qui crypte vos fichiers à la fois sur le cloud et sur votre ordinateur. Le chiffrement des données en mouvement et des données au repos permet de s’assurer que les pirates ou les tiers, y compris votre fournisseur de services cloud, ne peuvent pas utiliser vos données, même lorsqu’elles sont stockées sur leurs systèmes.

2) Restez au courant des mises à jour

En règle générale, vous devez toujours maintenir vos logiciels à jour. La mise à jour des logiciels est une préoccupation majeure en matière de cybersécurité, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du cloud, car les applications obsolètes peuvent laisser des portes ouvertes aux intrusions et aux exploits.

Bien que votre FSC soit responsable de la mise à jour des logiciels dans ses propres centres de données, il se peut que certains de vos logiciels d’accès au cloud doivent être mis à jour. Il est conseillé aux fournisseurs de services informatiques responsables de nombreuses mises à jour sur un grand nombre de machines d’utiliser des outils dePatch Management (gestion des correctifs) pour automatiser la tâche importante que constitue la mise à jour.

3) Configurez les paramètres de confidentialité

Lorsque vous vous inscrivez auprès d’un fournisseur de services cloud, recherchez les paramètres de confidentialité qui vous permettent de choisir comment vos données sont partagées et accessibles. Ces paramètres vous permettent généralement de choisir la durée de stockage des données et les informations qu’un tiers est autorisé à récupérer sur vos appareils.

4) Utilisez toujours des mots de passe forts

La grande majorité des cyberattaques réussies ont eu lieu en raison de la faiblesse des mots de passe. Les utilisateurs finaux doivent toujours utiliser des mots de passe forts pour tous leurs comptes, mais encore plus lorsqu’ils utilisent des services cloud qui sont conçus pour être accessibles par toute personne disposant des identifiants de connexion corrects.

5) Utilisez l’authentification à deux facteurs

Outre les mots de passe forts, l’authentification multifacteur et l’authentification à deux facteurs renforce considérablement la sécurité du cloud. Les options les plus efficaces sont celles qui envoient à votre téléphone ou à une application comme Google Authenticator un code à usage unique chaque fois que vous essayez de vous connecter. Ainsi, même si un acteur malveillant obtient vos identifiants de connexion, il ne pourra pas terminer la connexion sans avoir accès à votre appareil personnel.

6) Ne partagez pas vos informations personnelles

Les médias sociaux ont été une aubaine pour les pirates informatiques qui sont extrêmement habiles et contournent les mots de passe et les questions de sécurité en écumant les informations personnelles. Certaines tendances sur les médias sociaux, comme les « jeux » où les utilisateurs sont invités à publier quelque chose avec le nom de leur premier animal de compagnie ou la rue où ils ont grandi, sont délibérément utilisées pour obtenir des informations qui permettent de contourner les questions de sécurité. Évitez de publier de telles informations personnelles, même si elles semblent anodines.

7) Utilisez un outil anti-malware et antivirus puissant

Si l’antivirus traditionnel ne suffit plus, il reste un élément important d’un plan global de cybersécurité. Recherchez des solutions qui offrent des fonctionnalités complètes telles que l’effacement à distance et la détection des menaces par l’IA.

8) Soyez prudent avec le wifi public

Il est difficile de prouver que les connexions wifi publiques sont sûres, alors utilisez-les le moins possible. Ne vous connectez jamais à un hotspot dont vous n’êtes pas sûr à 100% qu’il soit légitime. Les cybercriminels utilisent souvent des intercepteurs wifi portables et des hotspots usurpés pour accéder à des appareils personnels, notamment dans des endroits comme les cafés et les aéroports. L’utilisation d’un VPN peut également vous protéger contre certains de ces dangers.

NinjaOne et la sécurité du cloud

Des fonctions telles que Ninja Data Protection sont spécialement conçues pour sécuriser les données locales et sur le cloud. Les solutions de cryptage et de backup intégrée permettent de garantir que les informations les plus précieuses de votre entreprise restent protégées 24h/24.

Conclusion

Avec l’augmentation du nombre de données transférées vers le cloud, il est plus important que jamais de garantir la sécurité du cloud. Le « nuage », bien que globalement plus sûr qu’à ses débuts, constitue toujours une cible lucrative pour les pirates à la recherche de propriété intellectuelle, de secrets commerciaux et d’informations personnelles.

Il est important de savoir que la sécurité du cloud est une responsabilité partagée entre le fournisseur de services cloud (FSC) et son client. Le choix du bon FSC et des bons outils vous aidera à sécuriser vos données sur le cloud, tout comme le respect des bonnes pratiques décrites ci-dessus. En prenant quelques mesures judicieuses et en vous associant aux bons fournisseurs de solutions, vous aurez l’esprit tranquille sachant que vos données sur le cloud sont en sécurité.

Pour aller plus loin

Les principes fondamentaux de la sécurité des appareils sont essentiels à votre posture de sécurité globale. NinjaOne facilite l’application de correctifs, le durcissement, la sécurisation et la sauvegarde des données de tous les appareils de façon centralisée, à distance et à grande échelle.
Pour en savoir plus sur NinjaOne Backup, participez à une visite guidée en direct ou commencez votre essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier les opérations informatiques.
Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de NinjaOne.

Termes et conditions NinjaOne

En cliquant sur le bouton « J’accepte » ci-dessous, vous indiquez que vous acceptez les termes juridiques suivants ainsi que nos conditions d’utilisation:

  • Droits de propriété: NinjaOne possède et continuera de posséder tous les droits, titres et intérêts relatifs au script (y compris les droits d’auteur). NinjaOne vous accorde une licence limitée pour l’utilisation du script conformément à ces conditions légales.
  • Limitation de l’utilisation: Les scripts ne peuvent être utilisés qu’à des fins personnelles ou professionnelles internes légitimes et ne peuvent être partagés avec d’autres entités.
  • Interdiction de publication: Vous n’êtes en aucun cas autorisé à publier le script dans une bibliothèque de scripts appartenant à, ou sous le contrôle d’un autre fournisseur de logiciels.
  • Clause de non-responsabilité: Le texte est fourni « tel quel » et « tel que disponible », sans garantie d’aucune sorte. NinjaOne ne promet ni ne garantit que le script sera exempt de défauts ou qu’il répondra à vos besoins ou attentes particulières.
  • Acceptation des risques: L’utilisation du script est sous votre propre responsabilité. Vous reconnaissez qu’il existe certains risques inhérents à l’utilisation du script, et vous comprenez et assumez chacun de ces risques.
  • Renonciation et exonération de responsabilité: Vous ne tiendrez pas NinjaOne pour responsable des conséquences négatives ou involontaires résultant de votre utilisation du script, et vous renoncez à tout droit ou recours légal ou équitable que vous pourriez avoir contre NinjaOne en rapport avec votre utilisation du script.
  • EULA: Si vous êtes un client de NinjaOne, votre utilisation du script est soumise au contrat de licence d’utilisateur final qui vous est applicable (End User License Agreement (EULA)).