Voir la démo×
×

Voir NinjaOne en action !

En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de NinjaOne.

Qu’est-ce que la Gestion des Serveurs ? Outils et Bonnes Pratiques

Bannière du blog NinjaOne sur la gestion des serveurs

Qu'est-ce que la Gestion des Serveurs ?

Qu’est-ce que la gestion des serveurs ? Outils et Bonnes Pratiques

À l’ère du numérique, les organisations dépendent plus que jamais de l’informatique. La gestion des serveurs est à la base de nombreuses fonctions informatiques, notamment le stockage de données, l’hébergement de sites web, les e-mails et les logiciels. Sans serveurs fiables et fonctionnels, la plupart des fonctionnalités informatiques s’effondreraient.

De nombreuses entreprises ont migré leur informatique interne vers des services cloud en utilisant des serveurs situés dans des centres de données distants, mais un nombre important d’entre elles disposent encore de serveurs internes ou utilisent un environnement hybride de services internes et cloud. Quel que soit le lieu, la gestion d’un serveur implique la surveillance et la maintenance du matériel, des logiciels, de la sécurité et des sauvegardes.

Dans ce guide, NinjaOne explore la gestion des serveurs du point de vue de la technologie actuelle des serveurs, des problèmes de sécurité et des outils logiciels utiles.

Ce que cet article va couvrir :

  • La gestion des serveurs est expliquée pour les professionnels de l’informatique
  • Quelles sont les bonnes pratiques en matière de gestion des serveurs ?
  • Différents types de serveurs et défis de gestion
  • Conseils et bonnes pratiques en matière de gestion des serveurs
  • Outils de gestion de serveurs

Qu’est-ce que la Gestion des Serveurs ?

La gestion des serveurs comprend l’ensemble de la surveillance et de la maintenance nécessaires pour que les serveurs fonctionnent de façon fiable et à des niveaux de performance optimaux. La gestion des serveurs implique également la gestion du matériel, des logiciels, de la sécurité et des sauvegardes, afin de maintenir l’environnement informatique opérationnel et efficace. Les objectifs clés de la gestion des serveurs sont :

  • Réduire au minimum les ralentissements et les temps d’arrêt des serveurs tout en optimisant la fiabilité
  • Sécuriser et protéger les environnements de serveurs
  • Faire évoluer les serveurs et les opérations connexes pour répondre aux besoins de l’organisation dans le temps

Principes de base de la gestion des serveurs 

L’impact global de la gestion des serveurs sur l’informatique est assez diversifié, ce qui fait que son champ d’application couvre presque tout ce que le département traite. Examinons de plus près certaines des spécificités de ce concept de grande envergure :

Gestion du matériel

Tout d’abord, à propos des fondements d’une gestion efficace des serveurs, nous avons le matériel. Tout dépend du fonctionnement du matériel. Dans le cadre de ce sujet plus large, il existe quelques éléments matériels clés qui doivent être surveillés et gérés de près dans le cadre de toute stratégie de gestion des serveurs :

Unité centrale de traitement (UCT) : Véritable cerveau d’un serveur, l’UCT effectue tous les calculs nécessaires à l’exécution des programmes. Parce qu’ils sont non seulement essentiels mais aussi très sollicités, les processeurs doivent être surveillés en permanence afin d’éviter de les surcharger, ce qui peut entraîner des problèmes allant du ralentissement des opérations à la panne complète du système. Il existe plusieurs façons de remédier à une UCT surchargée. La mise à jour est l’option la plus évidente, mais vous pouvez également ajouter des ressources d’UCT à partir d’un autre actif, arrêter les processus qui monopolisent les ressources ou ajuster les performances du système pour soulager l’UCT.

Température de l’UCT : Toutes ces tâches font chauffer les processeurs. Les serveurs, en général, produisent de grandes quantités de chaleur, c’est pourquoi les centres de serveurs sont parfois placés dans des endroits froids (même sous terre ou sous l’eau). Si les processeurs sont trop chauds, ils peuvent tomber en panne et avoir des conséquences désastreuses.

Les serveurs sont dotés de systèmes de refroidissement et de thermomètres qui facilitent leur gestion, même à distance. Si la température d’un serveur devient trop élevée, un technicien informatique peut arrêter le matériel et évaluer la situation avant que la température ne devienne critique. Les problèmes de surchauffe sont souvent dus à une sollicitation excessive du système ou à des dispositifs de refroidissement défaillants.

Mémoire vive (RAM) : La RAM est la mémoire de travail d’un serveur, le stockage temporaire utilisé pour les opérations rapides et la mise en cache. La RAM a une corrélation directe avec les performances d’un système, notamment dans le cas de certains logiciels à forte sollicitation. Le fait de manquer de RAM lors d’une utilisation normale peut nuire aux performances et empêcher certaines applications de fonctionner.

Disque dur : Le ou les disques durs assurent le stockage permanent du serveur. Les données importantes sont stockées ici, et comme les disques durs sont également utilisés pour la mise en cache dans de nombreux cas, ils peuvent créer des problèmes de performance lorsqu’ils sont proches de leur capacité.

L’utilisation du disque dur doit être surveillée afin que la capacité de stockage requise soit toujours disponible en cas de besoin. En outre, l’état des disques durs doit être surveillé de près afin d’éviter les pannes coûteuses entraînant la perte de données.

Environnement de fonctionnement :
Le serveur doit être conservé dans un endroit où les conditions sont optimales. L’humidité doit être maîtrisée et la salle des serveurs doit permettre un refroidissement optimal. Pour des raisons de sécurité, les serveurs ne doivent être accessibles qu’aux personnes autorisées.

Gestion des Logiciels

Votre infrastructure informatique dépend également des logiciels pour fonctionner. En tant que tels, les logiciels doivent faire l’objet d’une surveillance constante et d’une maintenance planifiée, tout comme le matériel. La compréhension des logiciels dans votre environnement informatique facilite l’identification des problèmes de performance et le dépannage.

Sécurité

La sécurité est une préoccupation majeure dans tous les aspects de l’informatique, et la gestion des serveurs doit impliquer le maintien d’un réseau sécurisé de l’intérieur. Si les politiques de sécurité diffèrent selon les organisations, il existe plusieurs considérations standard pour la plupart des cas d’utilisation :

  1. Rester au courant de toutes les mises à jour de logiciels et de micrologiciels (en utilisant si possible un outil de gestion des correctifs)
  2. Installation et mise à jour d’un logiciel antivirus
  3. Installer et configurer des pare-feu pour empêcher le trafic réseau non autorisé
  4. Définir une politique de mot de passe et mettre en place des contrôles d’accès
  5. Cryptage du stockage des données sensibles et des données en transit
  6. Implémentation de la surveillance des outils SIEM, des journaux et du SOC
  7. Incorporer les outils et les procédures exigés par les bonnes pratiques de sécurité et les normes de conformité pertinentes

Sauvegarde des données

Les sauvegardes régulières et les tests de sauvegarde sont une préoccupation essentielle pour la sécurité et la continuité des activités. La perte de données à la suite d’un incident ou d’une attaque par ransomware peut paralyser la plupart des organisations. Une solution de sauvegarde performante peut être une bouée de sauvetage dans ces situations. Les options de sauvegarde comprennent des logiciels de sauvegarde locale, sur le cloud et de serveur pour prendre en charge les serveurs physiques et virtuels.

La gestion des sauvegardes est un élément important à prendre en compte. Non seulement les sauvegardes doivent être correctement configurées pour le cas d’utilisation, mais elles doivent également être régulièrement testées pour garantir leur fonctionnalité avant qu’elles ne soient nécessaires. Un professionnel de l’informatique qui doit gérer les sauvegardes de nombreux clients et postes de travail différents sur plusieurs réseaux, comme un fournisseur de services gérés, aura besoin d’une solution multi-entité avec un portail unique pour une gestion facile.

Sauvegarde de l’alimentation

L’alimentation électrique du serveur doit également être dotée d’un dispositif de secours afin de garantir que les données ne soient pas perdues en cas de panne de courant. De nombreuses options sont disponibles pour cette fonction, notamment les alimentation sans interruption (ASI) avec protection intégrée contre les surtensions, le conditionnement d’énergie et l’alimentation de secours qui peut maintenir le serveur en fonctionnement pendant une courte période lors d’une panne. 

Qu’en est-il des serveurs virtuels ?

La virtualisation est monnaie courante dans l’informatique moderne et implique des aspects particuliers. Un serveur physique exécute généralement une seule instance sur un seul élément matériel, mais un serveur virtuel permet d’héberger plusieurs serveurs sur une seule machine.

Les serveurs virtuels, ou machines virtuelles (VM), vous permettent de faire plus avec moins de matériel. Si la commodité est plébiscitée par la communauté informatique, les environnements virtuels peuvent être légèrement plus complexes à gérer que les serveurs physiques. Cela dit, les principes de gestion qui s’appliquent à la gestion traditionnelle des serveurs s’appliquent également aux serveurs virtuels. 

Gestion des serveurs internes et externes

Les entreprises ont quelques choix à faire en matière de gestion des serveurs. Toutes les entreprises n’ont pas besoin (ou ne peuvent pas budgétiser) une équipe interne pour gérer leurs serveurs et leur environnement informatique.

Si le personnel ou les coûts ne sont pas un problème, la gestion interne offre l’avantage d’un contrôle total de l’environnement de vos serveurs. Si votre propre équipe informatique est chargée de la gestion des serveurs, il est important qu’elle dispose des outils adéquats pour cette tâche. De nombreux outils sont disponibles pour les administrateurs système, leur offrant des fonctionnalités telles que l’automatisation, les notifications et les rapports qui facilitent la gestion du travail.

Les outils de surveillance et de gestion à distance peuvent offrir un grand nombre de ces fonctions essentielles tout en donnant à votre équipe la possibilité de s’interfacer avec le serveur et d’effectuer des réglages ou des réparations à distance. Pour les grandes entreprises, cette capacité est presque essentielle.

Les organisations qui ne veulent pas assumer la tâche de la gestion des serveurs en interne ont la possibilité de recourir à la gestion externe des serveurs. En travaillant avec un fournisseur de services gérés ou une autre société informatique externe, ils peuvent confier la responsabilité de la surveillance et de la maintenance des serveurs à des professionnels externes.

Gestion des serveurs avec NinjaOne

La plateforme de gestion des terminaux NinjaOne fournit une suite d’outils à distance fonctionnant entièrement en arrière-plan et offrant aux organisations informatiques un grand éventail d’options et de capacités de gestion des serveurs. Il s’agit notamment de l’accès à distance sécurisé aux serveurs, de la possibilité de remédier aux problèmes par l’intervention d’un technicien ou par l’automatisation, de l’application de correctifs des systèmes d’exploitation et des applications tierces, et de la mise à jour des configurations en temps réel.

Conclusion

Les organisations modernes dépendent de leur informatique pour fonctionner. La base d’un environnement informatique fiable et fonctionnel est constituée par des serveurs dont le suivi et la maintenance sont assurés par des professionnels. Il existe plusieurs bonnes pratiques pour gérer le matériel et les logiciels impliqués dans le fonctionnement des serveurs. Lorsqu’elles sont suivies, ces directives peuvent contribuer à garantir une technologie efficace et fonctionnelle avec un minimum de temps d’arrêt.

Plusieurs outils sont disponibles pour faciliter la gestion des serveurs, mais pour les organisations ne disposant pas d’une équipe informatique interne, la meilleure solution peut être de confier cette tâche à des professionnels externes.

NinjaOne, Le RMM Pour La Gestion des Serveurs

  • Plateforme de Gestion et de Surveillance À Distance Puissante et Facile à utiliser
  • Automatisation Informatique Facile
  • Gestion Complète Des Correctifs
  • Surveillance Fiable et Alertes
  • Accès à distance Rapide et Sécurisé
  • Sauvegarde Intégrée sur le Cloud

essai gratuit de rmm

Pour aller plus loin

Pour créer une équipe informatique efficace et performante, il est essentiel d’avoir une solution centralisée qui joue le rôle de nœud principal pour vos services. NinjaOne permet aux équipes informatiques de surveiller, gérer, sécuriser et prendre en charge tous les appareils, où qu’ils soient, sans avoir besoin d’une infrastructure complexe sur site.

Pour en savoir plus sur NinjaOne Endpoint Management, participez à une visite guidée, ou profitez d’un essai gratuit de la plateforme NinjaOne.

Vous pourriez aussi aimer

Prêt à devenir un Ninja de l’informatique ?

Découvrez comment NinjaOne peut vous aider à simplifier les opérations informatiques.

Termes et conditions NinjaOne

En cliquant sur le bouton « J’accepte » ci-dessous, vous indiquez que vous acceptez les termes juridiques suivants ainsi que nos conditions d’utilisation:

  • Droits de propriété: NinjaOne possède et continuera de posséder tous les droits, titres et intérêts relatifs au script (y compris les droits d’auteur). NinjaOne vous accorde une licence limitée pour l’utilisation du script conformément à ces conditions légales.
  • Limitation de l’utilisation: Les scripts ne peuvent être utilisés qu’à des fins personnelles ou professionnelles internes légitimes et ne peuvent être partagés avec d’autres entités.
  • Interdiction de publication: Vous n’êtes en aucun cas autorisé à publier le script dans une bibliothèque de scripts appartenant à, ou sous le contrôle d’un autre fournisseur de logiciels.
  • Clause de non-responsabilité: Le texte est fourni « tel quel » et « tel que disponible », sans garantie d’aucune sorte. NinjaOne ne promet ni ne garantit que le script sera exempt de défauts ou qu’il répondra à vos besoins ou attentes particulières.
  • Acceptation des risques: L’utilisation du script est sous votre propre responsabilité. Vous reconnaissez qu’il existe certains risques inhérents à l’utilisation du script, et vous comprenez et assumez chacun de ces risques.
  • Renonciation et exonération de responsabilité: Vous ne tiendrez pas NinjaOne pour responsable des conséquences négatives ou involontaires résultant de votre utilisation du script, et vous renoncez à tout droit ou recours légal ou équitable que vous pourriez avoir contre NinjaOne en rapport avec votre utilisation du script.
  • EULA: Si vous êtes un client de NinjaOne, votre utilisation du script est soumise au contrat de licence d’utilisateur final qui vous est applicable (End User License Agreement (EULA)).